Bruce Lee versus Steven Seagal

Publié le par Ayalong

Seul "Pimp My Blog !" pouvait effectuer un reportage sur le combat que tout le monde attendait. La baston de légende entre Bruce Lee et Steven Seagal a été organisé par mes soins (et Hen Loc faisait le photographe). Les esprits chagrins retorqueront que "c'est impossible", Bruce Lee est mort", c'est qu'il connaissent mal Ayalong !

 

Montée sur le ring

En qualité de combattant le plus jeune, Steven Seagal sort le premier des vestiaires. Il porte le pyjama dont il était affublé lors de sa venue sur le plateau de "La Méthode Cauet". Soudain, après avoir enjambé les cordes du ring, il arrache son haut et laisse apparaître la véritable veste de cuisinier du chef Raybach dans "Piège en Haute Mer". Le ton est donné, le lascar n'est pas là pour rigoler. Bruce Lee fait plutôt dans le classique : veste col mao noire et pantalon à brandebourgs. En observant bien, on s'aperçoit qu'il tient dans son poing fermé les poils arrachés à Chuck Norris dans "La Fureur Du Dragon". Bien entendu, il porte aux pieds ses célèbres chaussons à semelles en plastique orange, ceux-là même dont mon grand frère refusait de se séparer, fut-ce pour dormir. L'arbitre est le Noir de "Bloodsport", exceptionnellement détaché par Jean-Claude Van Damme. Le combat a lieu a huis clos ...

 

         1er round             

Bruce s'avance et extrait de sa manche un nunch'. Il effectue quelques passes pendant que ses hommes de coin imitent le bruit du vent. L'arbitre intervient pour lui indiquer que le combat doit avoir lieu à mains nues, il se fait fracasser dans un cri aigu ! Pendant que le SAMU l'emmène vers les urgences de l'hôpital de la Pitié-Salpétrière, Cyril Lignac (de l'émission "Oui, Chef !") en profite pour lui barber discrètement  son noeud papillon et l'ajuste sur sa blouse de travail blanche et prend le relais de l'arbitre. "Ecoute Bruce, j'te respecte mais c'est une marave sans nunchaku", dit-il en tendant la main. Sensible à ce langage qui lui rappelle le monastère Shaolin, le petit dragon lui donne son arme. Aussitôt, Seagal sort le couteau de cuisine qu'il gardait dans son pantalon et l'expédie dans le front de l'un des hommes de coin de son adversaire. Foudroyé, il est remplacé au pied levé par Louis Acariès ...   

2ème round

Déstabilisé par ce coup du sort, Lee encaisse quelques durs crochets. "La classe, boxe-le avec la classe", lui hurle Acariès, mais la communication est difficile entre les deux hommes. Conscient qu'il vient de perdre le round à cause de ce manque de compréhension, Bruce profite de la minute de repos pour commander le DVD des meilleurs sketches de Robert Castel afin de se familiariser avec l'accent de son nouveau mentor.

3ème round

Dès le début du round, Seagal poursuit sa domination. Un coup de coude ouvre l'arcade de Bruce Lee. Ce dernier porte la main à sa blessure puis à sa bouche pour vérifier qu'il saigne. Hen Loc (grand amateur du film "Big Boss") demande si lui aussi peut goûter le sang de son favori. En guise de réponse, il prend un high kick et s'effondre inconscient, ce qui explique que je n'ai aucune photo du combat pour illustrer cet article. En attendant, le petit dragon est énervé. Il place des coups de poings sans recul et un coup de pied retourné qui fait mouche.

4ème round

Durant la minute de repos, les soigneurs se trompent de sceau. Bruce Lee se retrouve avec celui de son adversaire, qui contient - surprise - la soupe confectionnée par le chef Raybach. D'un air mauvais, Bruce crache dedans en regardant son adversaire. Cyril Lignac risque un "putain, t'es dégueulasse !" qui lui vaudra par la suite une interdiction de séjour dans le 13e arrondissement de Paris. Au gong, les deux combattants surgissent de leurs coins comme des fauves mais les esquives prennent le pas sur les coups. Aucun d'eux ne prend l'avantage dans cette reprise.

5ème round

Oubliant qu'il rencontre le Chinois pour la première fois, Louis Acariès lui répète en lui pinçant la joue : "Ecoute Laziz, fais comme je t'ai appris à l'entrainement." Comprenant, à tort, qu'il lui demande d'utiliser cette technique (inconnue même de Shaolin), Silbru passe tout le round à tenter de pincer la joue de Seagal. Ce dernier saute sur l'occasion pour placer quelques contres et s'adjuger le gain de la reprise.

6ème et dernier round

Pendant la pause, Hen Loc revient à lui. Sonné, il confond Bruce Lee et David Carradine (dans "Kung-Fu"). Aussi, se prenant pour Maître Pô, il l'appelle "Scarabee" et lui demande de saisir la pièce qu'il tient au creux de la main. Pas de Pô, Lee est vénèr', il décroche un vigoureux direct à Hen Loc qui s'écroule, en même temps que mes derniers espoirs d'illustrer ce combat historique autrement que par les images grossières qui figurent en bas de ce texte. Bien mis en jambe, Bruce passe quelques techniques accompagnées de petits cris dans l'ultime reprise et impressionne les juges.     

Décision

A l'issue de ce combat, les deux hommes se serrent vigoureusement la main, Steven se fendant même d'un "putain, respect !". Ils regagnent leurs coins respectifs, Steven Seagal attrape une guitare et se met à  jouer le single de son nouvel album. Louis Acariès soulève son poulain pour influencer les juges. Mais ces derniers ne s'en laissent pas compter. En fait, le jury est composé de Jacques Martin et des musiciens de "L'Ecole Des Fans". Il fallait donc s'y attendre, c'est un match nul qui est décerné ! Jacques Martin, par habitude, s'avance avec des jeux et des livres de coloriage. Il prend un terrible mawashi par Seagal que la décision a rendu fou furieux. En descendant du ring, l'Américain lance à son adversaire un "de toute façon, t'es moins drôle que Jacky Chan" qui se veut blessant. Objectif réussi puisque Bruce Lee tente de le poursuivre. Stoppé à temps par nos soins, il finira la soirée avec nous au Buddha Bar. Soirée pour laquelle, je ne compte rembourser la note de frais de personne ...

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Downsea 17/09/2007 21:09

Joli récit !Il n'y a plus qu'à prier très fort pour que l'idée fasse son bonhomme de chemin et devienne un film : )