Voilà comment tout a commencé (1e partie)

Publié le par Ayalong

- Allez ! S'il te plait ! Ne fais pas celui qui n'est pas intéressé !

- ...

- En plus, j'ai eu énormément de mal à te joindre.

- C'est normal : j'ai été très pris, ces derniers temps. J'ai de plus en plus de boulot. C'est fou, si tu savais...

- Allez, tu l'as bien fait pour l'autre, il y a quelques années !

- Circonstances exceptionnelles. Et puis, Faust m'a eu, il a gardé son âme. Je me méfie des arnaqueurs dorénavant. C'est moi qui arnaque, c'est mon métier. Si, même vous, les Humains, vous vous mettez à me piquez mon turf et à me voler ma becquetance, où va le monde ?

- Sûrement pas au Paradis. Mais c'est pas le sujet. Alors, très cher Satan, veux-tu bien me servir pendant 24 ans en échange de la damnation de mon âme ? Oui ou m...

- Surveilles ton langage.

- Pardon.

- Ce n'est pas parce que je suis le Diable que je permets tous les écarts. De toute façon, passer des pactes ne m'intéresse plus, puisque vous arrivez très bien à vous détester et à vous détruire. Je n'ai qu'à me baisser pour ramasser les morceaux après les guerres et les maladies que vous causez.

- Oui, mais là, attention, ton action prend deux fois plus la tête au Grand Patron. Penses-y.

- ... Il y a du vrai, là-dedans... Attends, je réfléchis... D'accord, mais pas 24 ans. 24 ans, c'était pour l'autre moyennâgeux (la courte espérance de vie, tu comprends...). Mais, toi, en 2006, avec la révolution industrielle, les progrès de la médecine et tout et tout, tu signes pour 10 ans. Grand maximum.

- Quoi, mais c'est de l'arnaque !!!

- Et oui, c'est comme ça. Qu'est-ce que tu croyais ? Non, non... Crois-moi, 10 ans, c'est parfait, ça fait rock star. On signera les papiers avec ton sang plus tard. Bon, je suis très pressé : on commence par quoi ?

- Miami Beach.

 

 

Publié dans What about you

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article