Tu nous as fait peur

Publié le par Ayalong

Tu devais avancer, grandir trop vite, sans même t'en apercevoir. Un permis de conduire obtenu en moins de 3 mois.  Un business florissant, bien qu'illégal. Des nipes fraîchement débarquées d'un avion estampillé American Airlines ou Air France (sans passer par la case "intermédiaire"). De l'argent en poche en permanence. Tu attisais la  jalousie, même auprès de ceux à qui tu revendais les-dites nipes. "Mo' Money, Mo' Problems", tu connais la chanson.

Alors, dis-moi, que s'est-il passé ?

Lorsque je t'ai accompagné au distributeur ce soir là, tu riais avec ces deux types avec qui je ne parlerais même pas de la pluie et du beau temps. J'étais intimement persuadé que cette histoire allait mal finir, sans même les connaître. 

Quand cet autre soir où une partie de ta vie a faillit être mise à mal, tu es monté chez toi, tu as écrit une lettre d'adieu, tu as ouvert la fenêtre. Et tu as sauté. Tout simplement. Avec cette facilité déconcertante qu'ont les personnes qui n'ont plus rien à perdre. Mais tu n'avais pas réalisé l'erreur que tu faisais, et lorsque cela s'est produit, il était déjà trop tard. J'ai passé une matinée complète à essayer de savoir dans quel état tu étais. F. et moi, on a vraiment, vraiment flippé.

 

Aujourd'hui, que reste-t-il de cette douloureuse histoire, si ce n'est des questions en suspens ? A cet instant (presque fatal), tu n'étais plus toi même, je le sais. Dès que tu sortiras de rééducation, on parlera les yeux dans les yeux. Et l'on rira. Comme on le faisait auparavant. Tes projets de déménagement sont une excellente chose. Laisse tout ça derrière toi, et recommences une nouvelle vie. Nous sommes là.

 

Publié dans What about you

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Immature 25/03/2006 11:52

bon, ça va, alors!

Ayalong 25/03/2006 17:02

Ben oui, lui ça va, moi ça va. Et toi, ça va ?

immature 23/03/2006 23:19

snif...

Ayalong 24/03/2006 17:13

Oui, snif pour cette histoire qui heureusement se termine bien. Il récupère peu à peu. Merci pour lui.